Records end028

rosemo(u)nt antiquartet

Artist: rosemo(u)nt antiquartet
Title: diverses envolées de voix en essaims d’esseulement
Format: Cassette / Digital
Release date: April 4, 2017

Order
Cassette: End Shoppe
Digital: Coming soon…

Track List
Side A: 1. valser l’encens du remord en soi | 2. la vallée combustible d’un présage | 3. chemin de fer sur ton coeur d’oxyde | 4. voyage au bout de l’ennui
Side B: 5. la belle de verre à mauerpark | 6. l’humide souvenir de tes mains de métropole | 7. la mécanique du déni | 8. l’essoufflement du vent dans le cordage de tes yeux

Listen
la vallée combustible d’un présage

chemin de fer sur ton coeur d’oxyde

About the Album

English:
The rosemo(u)nt antiquartet could be summarized as an improbable encounter of the silent facets of a camera crew without a film. The sequence is there, but the screen is invisible. Drawing from the nourishing bosom of an imaginary cinema, the composer ypl always finds the fundamental substance of silence where the sounds are not limitations in themselves.

11 years since his last solo album, ypl has left behind his sample based music and has built short movies of sound in a krautrock jam band aesthetic on his latest album, diverses envolées de voix en essaims d’esseulement. The lap steel guitar rotates around the modular synthesizer cables, the bass resonates in a closed-circuit weightlessness and percussions are reminiscent of a halting edit. It is a scenario without a synopsis for a catharsis of the disenchantment which is sung in vertigo without the weight of words and the lies they support.

The journey crosses the ocean of genres to finish anchored in the hollow of your ear.

Recorded at Sentinelle en Silence and Spaaceemoon, Snoowcaat by Scott Da Ros and ypl.
Mix and essential production by Scott Da Ros…

Created exclusively from:
– modular synth (Make Noise, Intellijel, Mutable Instruments)
– Lap Steel – Fender Champion
– Short Scale Bass – Fender Musicmaster
– Programming with MPC 2500
– Shaking voice of ypl
– Samples by ypl

Français:
Le rosemo(u)nt antiquartet pourrait se résumer comme une rencontre improbable des facettes muettes d’une équipe de tournage sans caméra. La séquence est là, mais l’écran est invisible. Puisant au sein nourricier d’un cinéma imaginaire, le compositeur ypl retrouve toujours la trace originelle d’un silence où les sons ne sont pas une limitations en soi.

11 années après son premier album solo, ypl a délaissé l’architecture de l’échantillonnage qu’on lui connaissait pour construire des courts métrages sonores sous les habits d’une improvisation krautrock dans son nouvel album, diverses envolées de voix en essaims d’esseulement. La guitare lap steel pivote autour des embranchements de synthétiseur modulaire, la basse résonne dans une apesanteur en circuit fermé et les percussions rappellent un montage visuel hésitant. C’est un scénario sans synopsis pour une catharsis du désenchantement qui se chante en vertigo sans le poids des mots et les mensonges qu’ils soutiennent.

Le voyage traverse l’océan des genres pour finir ancré dans le creux de votre oreille.

Enregistré en secret et par nécessité à :
Sentinelle en Silence et Spaaceemoon, Snoowcaat par Scott Da Ros et ypl.

Mix et production essentielle par Scott Da Ros…

Créé exclusivement à partir de :
– Synthétiseur modulaire (Make Noise, Intellijel, Mutable Instruments)
– Lap Steel Fender Champion
– Basse Short Scale Fender Musicmaster
– Programation arythmique au MPC 2500
– Tremblements de voix par ypl
– Échantillons chancelants par ypl

Leave a Review!